Virus respiratoires hivernaux : toujours en code jaune

26.01.2024

A l’heure où l’Espagne retrouve le port du masque généralisé dans les hôpitaux, qu’en est-il chez nous ? Rien de tel pour le moment, car nous sommes en code jaune, ce qui signifie que la circulation de différents virus respiratoires est bien nette, mais sans causer de surcharge sur le système de soins. Dans ce code, le port généralisé du masque n’est pas recommandé. Différents indicateurs permettent de décider du niveau de vigilance à appliquer, dont la charge de travail des médecins généralistes (via les médecins vigies et le baromètre COVID19), l’analyse des eaux usées, les symptômes grippaux dans les MR(S) et les admissions hospitalières pour infections respiratoires aigües sévères. Ces différents indicateurs sont ensuite analysés par le RAG (Risk Assessment Group) où le CMG est représenté.

Si les infections à RSV sont en recul, l’épidémie de grippe a débuté en semaine 50. L’incidence des consultations de médecins généralistes pour syndrome grippal due à influenza reste cependant encore relativement limitée. L’incidence des admissions à l’hôpital pour une infection respiratoire aiguë sévère due à la grippe est en augmentation depuis la semaine 47. Les infections par Mycoplasme sont en diminution et la Covid reste présente, une cause parmi toutes les infections respiratoires. L’AViQ a adressé un courrier aux médecins généralistes ce 15 janvier concernant l’infection à Mycoplasme, que vous trouverez à ce lien (ajouter le lien- voir pj).

Et le masque dans tout ça ? Il reste un excellent moyen de prévention ! La campagne promouvant les gestes barrières est toujours à relayer : https://www.jemevaccine.be/les-gestes-protecteurs/. Elle montre cependant ses limites : par exemple, de nombreux malades ne portent pas de masque pour venir en consultation. L’exemple du médecin portant un masque peut être plus efficace qu’une campagne d’affichage ! Tout comme de rappeler, encore et encore, les gestes qui protègent des personnes plus fragiles : port du masque, lavage des mains, aération, vaccination, distanciation, et rester à la maison quand on est malade.