Que faire face à la recrudescence des cas de rougeole

18.04.2024

Présentation clinique, ligne du temps des symptômes, prise en charge et déclaration, découvrez notre fiche pratique sur la rougeole.

[Fiche pratique]

En ce mois d’avril 2024, les cellules régionales de surveillance des maladies infectieuses et l’ONE alertent sur une recrudescence des cas de rougeole en Belgique. Bien que la situation ne soit pas encore alarmante, des cas ont été signalés dans un certain nombre d’écoles bruxelloises et d’écoles de la périphérie flamande ces derniers jours et il est important de rester vigilants. Nous sommes confrontés à de petites épidémies régulièrement depuis quelques années. La couverture vaccinale pour la 1ère dose du côté francophone est élevée et approche ou dépasse le seuil de 95% (94,8% à Bruxelles et 96,5% en Wallonie), mais le taux pour la 2ème dose n’atteint que 73%, ce qui est largement insuffisant pour empêcher la circulation du virus. C’est l’occasion de rappeler l’importance de vérifier le statut vaccinal de vos patients.

Le schéma vaccinal

Pour éviter la propagation de la rougeole, il est essentiel que les enfants soient vaccinés contre la rougeole selon le calendrier recommandé. Pour rappel, la vaccination est recommandée à l’âge de 12 mois et à 7-8 ans. Les vaccinations réalisées avant 11 mois ou avec des vaccins mono (rougeole seul) ou bivalentes (rougeole-rubéole) ne sont pas valables.

Si vos patients (nourrissons et enfants) ne présentent pas un schéma vaccinal complet, il est important de leur proposer la vaccination (2 doses à minimum 1 mois d’intervalle). Et de consigner les informations dans leur dossier médical et dans Vaccinnet.

Si une ou plusieurs doses sont manquantes, il est indiqué de faire un schéma de rattrapage. Le vaccin mis à disposition par le Programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FW-B) peut être commandé sur e-vax et utilisé pour :

  • la vaccination aux moments recommandés ;
  • le rattrapage jusqu’à 20 ans ;
  • la vaccination en cas d’épidémie à partir de 6 mois de vie et jusqu’à 20 ans.

Départ à l’étranger

Il est particulièrement important de vérifier le statut vaccinal des personnes qui partent vers des destinations où sévit la rougeole, voire de vacciner les bébés de moins d’un an qui se rendent dans un pays concerné, pour les protéger. Dans ce dernier cas, une dose de MMR-vax peut être administrée. L’ONE précise dans cette note que « la vaccination contre la rougeole, la rubéole et les oreillons des enfants entre 6 et 12 mois en cas d’épidémie ou s’ils se rendent dans un pays endémique. La dose donnée avant 1 an est considérée comme une extra dose et ne remplace pas celle qui doit être administrée à 12 mois ».

Et chez les adultes ?

Les personnes qui ont déjà fait la rougeole ou qui ont reçu leurs deux doses du vaccin ne doivent plus se refaire vacciner. Les personnes nées entre 1970 et 1985 (forte probabilité qu’elles n’aient reçu qu’une seule dose) peuvent être vaccinées gratuitement.

Plus d’infos

Pour les symptômes, la prise en charge et la déclaration, rendez-vous sur notre fiche pratique.

En cas de rougeole en collectivité

En cas de situation de rougeole survenant dans le milieu d’accueil ou l’école, il faut avertir :

  • En Région wallonne : le service de surveillance des maladies infectieuses de l’AVIQ
    • Via la plateforme de déclaration TIW : matra.sciensano.be
    • Par courriel : surveillance.sante@aviq.be (7j/7 de 8h30 à 20h)
    • Par téléphone : 071 33 77 77 (numéro accessible de 9h à 12h et de 13h à 16h30 du lundi au vendredi)
  • En Région de Bruxelles-Capitale : les service de médecine préventive de VIVALIS
    • Par courriel : notif-hyg@vivalis.brussels
    • Par téléphone : 02 552 01 91 (en semaine de 9h à 17h) ou au 0490 52 28 23 (7j/7, 24h/24)

Liens utiles