Charming : Séroprévalence et incidence de la Covid parmi les soignants de 1ère ligne en Belgique

Numéro d’identification
CMG-0010
Site web de référence
http://www.dmguliege.be/charming-study/
Date de début
1 novembre 2021
Date de fin
30 juin 2022
Descriptif

Le projet CHARMING – Coronavirus HuisARtsenpraktijk – MédecINe Générale (Consortium inter-universitaire dirigé par l’Université d’Anvers et l’Université de Liège, avec la collaboration du Collège de Médecine Générale et de Domus Medica) – a pour objectif d’étudier le séroprévalence du SRAS-COV2 chez les prestataires de la première ligne de soins (médecins généralistes et autres professionnels de soins exerçant au sein de leur cabinet) à travers toute la Belgique.

Une étude de cohorte prospective.

Les médecins généralistes (MG) et les autres prestataires de soins (travaillant dans un cabinet de MG) ont été recrutés via des réseaux et des médias professionnels. Les participants (n = 3648) inscrits ont été invités, chaque mois pendant 9 mois, à effectuer une teste rapide d’anticorps sur un échantillon de sang capillaire ciblant les IgM et IgG et à remplir un questionnaire en ligne.

Résultats

Les principaux résultats sont la prévalence et l’incidence des anticorps contre le SRAS-CoV-2 chez les PSP pendant une période de suivi de 12 mois. Les résultats secondaires incluent la longévité des anticorps contre le SRAS-CoV- 2.

Commanditaire
Sciensano
Coordinateur principal
ULiège
Institutions participantes
UAntwerp, ULiège
QCodes concernés
A77
Personne de contact pour ce projet
Béatrice
Scholtes
beatrice.scholtes@uliege.be
Commentaire additionnel