Gardes. Quelle place pour la médecine générale de demain en dehors des heures normales de pratique ?

17.12.2022

La garde, ou permanence des soins assurée par les médecins généralistes doit évoluer, en même temps que le métier et que les médecins généralistes.

Le New Deal ouvre une nouvelle voie de la médecine générale sous forme d’une pratique multidisciplinaire, notamment. Il interroge le sens de nos actes de médecins généralistes, recherche les possibilités de mieux faire, différemment. S’il aborde le travail du médecin généraliste pendant « les heures normales de pratique », il se doit aussi d’aborder le dossier de la garde qui concerne tout autant « le quintuple aim » sur lequel l’initiative se base. Comme pour les autres thématiques abordées, les positions de la profession sur la garde ne sont pas univoques. Mais la tendance est claire, les signaux des jeunes et de plus en plus de médecins généralistes expérimentés sont limpides : la garde ne peut plus être un exercice où la profession doit répondre à n’importe quelle demande de la population à n’importe quel moment.

[La position du CMG]

Dans ce document, vous trouverez la prise de position du CMG qui est le fruit d’une démarche d’échanges et de concertation entre les organisations membres. Un premier consensus a été forgé. Il est sera enrichi et précisé de plusieurs manières : un approfondissement du débat au sein de chacune des organisations membres du CMG, des prises d’avis auprès de médecins généralistes (dans leur diversité) par le biais d’enquêtes scientifiques coordonnées par le CMG, la contribution de celles et ceux qui voudront exprimer leur point de vue.

Vous l’aurez compris, l’avis des médecins généralistes nous intéresse. N’hésitez pas à contribuer sur ce lien.