Coqueluche. Le rôle du médecin généraliste ne peut être entravé par la complexité administrative à la belge.

26.03.2024

La cellule de veille sanitaire du Collège de Médecine Générale de Belgique francophone (CMG) interpelle les pouvoirs publics au niveau fédéral et régional. Les médecins généralistes sont empêchés de réaliser leur travail préventif et curatif lors d’une suspicion de coqueluche. La répartition des compétences entre niveaux de pouvoir complique la tâche.

Le rôle du médecin généraliste ne peut être entravé par la complexité administrative générée par les différents niveaux de pouvoir.

Le rôle du médecin généraliste ne peut être entravé par la complexité administrative générée par les différents niveaux de pouvoir. La cellule de veille sanitaire du CMG demande aux autorités fédérales et à l’AViQ de s’accorder pour rendre accessibles financièrement les tests PCR prescrits par les médecins généralistes tant dans les démarches curatives que préventives.

Télécharger le texte complet