Entretenir la joie dans sa pratique de médecine générale

Face à la vague de burnout et de démotivation chez les médecins généralistes, il est essentiel de maintenir l’engagement personnel et la satisfaction professionnelle pour être et rester médecin généraliste dans le monde de demain.

De plus en plus de médecins généralistes sont démotivés, en burnout, la dépersonnalisation et la perte de sens menacent notre profession, pourtant si riche sur le plan humain. Au cours des dernières années, la dimension du bien-être des soignant·es a été de plus en plus largement reconnue comme faisant partie intégrante d’un système de soins de qualité (Quadruple Aim). Bien que de nombreux facteurs influencent le bien-être au travail – institutionnels, interpersonnels, organisationnels – une dimension cruciale est la motivation intrinsèque : quel sens trouvons-nous dans notre métier au quotidien ?

La littérature scientifique souligne que la satisfaction professionnelle et la motivation intrinsèque sont des facteurs clés de résilience face au stress et au burnout. Cet atelier est conçu pour explorer et renforcer la motivation intrinsèque des médecins généralistes participant·es, et plus particulièrement pour échanger autour du concept de la joie dans la pratique médicale.

L’atelier débutera par une présentation théorique sur cette thématique, en s’appuyant sur la littérature actuelle. Au travers d’un exercice de réflexion individuelle et d’échanges entre pairs, les participant·es pourront identifier leurs facteurs de résilience.

Intervenant·es

  • Sarah Cumps (Société Scientifique de Médecine Générale - SSMG) - Membre de la cellule Santé Mentale, chargée du Mentorat au sein de la SSMG, Médecin généraliste passionnée.
  • Anne-Marie Offermans (Département de Médecine Générale, Faculté de Médecine, ULB) - Sociologue, Maitre d’enseignement, Coordinatrice de recherche et de formation dans le domaine de la santé mentale, Formatrice en première ligne de soins intéressée par les modèles d’évaluation de la résilience.